Essie

 

Bonjour à tous les camarades TPTI promotion Historiens sans Frontières,

Un bonjour particulier à Yves, Benoît, le Grand frère Antonio, sans oublier Manisha notre déléguée.

 

C'est pour moi une occasion de remercier du fond du cœur depuis mon pays le Cameroun, où je me trouve en ce moment, tous les responsables du programme TPTI. Si mes salutations s'adressent en premier à Anne Françoise Garçon, je souhaite que les Professeurs Fontana de l'Italie et Ana Cardoso de Matos du Portugal sachent que je les porte à jamais dans mon cœur.

Ne rien dire sur TPTI serait pour moi un acte d'ingratitude. Car si ma vie connait des moments de vive émotion en ce moment, c'est grâce à cette formation que j'ai eu durant deux ans en Europe et qui m'a offert un salut dans mon pays. Pour une fois dans ma vie, j'ai aimé des enseignements et les enseignants qui mon dispensé les cours. TPTI est pour les africains, comme moi, un coup de pouce pour sortir de la misère et des frustrations quotidiennes qu'on rencontre très souvent dans nos pays.

Que dire de l'ambiance? Au début ça pas été facile du tout. Il y avait comme une lutte de leadership entre camarades. C'est normal, on peut le dire, car nous venions d'horizons divers avec nos mentalités et nos cultures différentes. Grâce à de nombreuses petites réunions entre nous et à force de vivre ensemble au jour le jour, les différences ont fini par s'aplanir.

Le travail administratif coordonné par nos responsables n'a pas été négligeable. A Paris, l'accueil, l'hébergement étaient très bien organisés à mon avis. Même si avec le temps les chambres de la Cité Internationale se sont avérées chères pour nos bourses.

Evora la belle, ah ma chère Evora, avec ses petites ruelles, je me suis sentis comme dans mon petit village de Nyokon avec des populations très sympathiques. Que dire de Héléna, la cheville ouvrière, la force tranquille de TPTI Portugal. Elle a montré son goût au travail sans discrimination mais avec une capacité à faire des efforts tous les jours pour améliorer son français. Tout était presque parfait à Evora, et les conditions de vie et d'hébergement assez accessible pour tous. Antonia Condé, Fénomona, Machado et les autres nous ont démontré tous leur savoir et surtout le côté humain très cher à mes yeux. Padoue mon coeur. Il fallait vraiment que la formation s'achève à Padoue. Car le Pr Fontana a mis les petits plats dans les grands. Tout lui a réussi. Ah oui!!! Fontana l'infatigable, qui n'a jamais froid et qui à la force de rester sous la neige et sans gants des heures durant. Les voyages organisés étaient une parfaite réussite à travers toute la grande Italie.

Ohhh? Si c'était à recommencer que vivement on me resélectionne.

L'après TPTI : succès total pour moi. Une fois rentrée dans mon pays le Cameroun, j'ai été recruté comme professeur à l'Université de Maroua où je dispense des enseignements dans le domaines du patrimoine en rapport avec les questions de muséologie.

Je dis une fois de plus de tout coeur merci aux responsables et bon vent au programme.

 

Maurice Essie Essie

Promotion I : Historiens sans Frontières

Designed by Décision Publique