Université autonome de Puebla

puebla-4.jpg

L'Université Autonome de Puebla, (dites Benemérita) dont les racines remontent au XVIème siècle, est un grand pilier de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique au Mexique, en particulier dans la région centre-sud (plateau central du Mexique). La trajectoire de l'Université Autonome de Puebla et sa présence dans le développement de la science et de la culture dans l'état de Puebla est basée sur le modèle historique mexicain datant d'octobre 1968, à savoir celui d'une université critique, démocratique et populaire, centrée sur l'internationalisation de la connaissance. Elle se trouve dans les dix universités les plus importantes de l'Amérique Latine. Son objectif est d'offrir la capacité de générer, d'adapter, de recréer, d'innover et d'appliquer les connaissances avec qualité et pertinence sociale. Elle favorise la recherche, la création et la diffusion de connaissances, elle favorise l'inclusion sociale, l'égalité des chances et le rayonnement social. Elle constitue une communauté de connaissances qui, à ce titre, est un élément essentiel du développement de l'art, de la culture et de la proposition de solutions aux problèmes économiques, environnementaux, sociaux et politiques de la région et du pays.

Le Master d’Anthropologie Sociale propose quatre lignes de recherche : Anthropologie des religions, Anthropologie de la vie rurale et communautaire, Anthropologie de la sexualité et Anthropologie de l’espace et du territoire. Le programme est financé par le biais du vice-rectorat d’études supérieures et de la recherche (VIEP/BUAP) et par le CNRS mexicain. (CONACYT). La ligne de recherche Anthropologie de l’espace et du territoire a comme objectif de discuter théoriquement les relations qui s’établissent entre les différents acteurs sociaux et l’espace dans des temporalités et des contextes spécifiques, tant en milieu rural qu’urbain. Elle analyse les liens sociaux qui sont générés à partir de l’appropriation matérielle et symbolique de l’espace en tant que mémoire et identité, et qui contribuent à clarifier les processus comme la construction des imaginaires et des « lieux de patrimonialisation », sans oublier l’aperçu ethnographique.

<< Retour

Adresse

Contacts

© 2018 TPTI. Tous droits réservés.