Table des matières

Avant-propos. A.F. Garçon, A. Cardoso de Matos, G.L. Fontana

Introduction : Les patrimoines de la mobilité : état des lieux et perspectives de recherche. Mathieu Flonneau

Première partie : infrastructures, aménagements et réseaux

- The Identification, Preservation and Management of Historic Roads in the United States : History, Advocacy and Policy. Dan Marriott

- Pour une approche globale du patrimoine d'un mode de transport : le cas des chemins de fer en France et en Europe. Marie-Noëlle Polino

- Des gares dans le décor. Stéphanie Sauget

Deuxième partie : paysages, énergies, enjeux environnementaux et immatériels

- Les carburants de remplacement pour automobiles, un patrimoine disparu ?. Camille Molles

- Le patrimoine de la "grande industrie" française de la carbonisation du bois. Jean-Philippe Passaqui

- La structuration d'un patrimoine de la mobilité : le cas de la ligne ferroviaire Dakar-Niger. Salif Diedhiou

- La conservation de la gare des Carbonnets : pour une valorisation du paysage urbain. Charlotte Marland

- Pour une approche transnationale de l'histoire des compagnies aériennes européennes. David Burigana

- Projet pour la création d'un Musée sur l'Histoire du Travail des Immigrants Portugais au Venezuela. Antonio de Abreu Xavier (Master TPTI, promotion "Historiens sans frontières", Venezuela/Portugal)

Troisième partie : architectures, objets et enjeux muséographiques

- Les patrimoines immobiles du littoral. Vincent Guigueno

- Paysages maritimes de la guerre en Carthagène des Indes au XVIIIe siècle : une technologie politique au service de la mobilité. Carlos del Cairo Hurtado

- La mémoire des transports parisiens : objets, images et musées. Arnaud Passalacqua

- Une approche du patrimoine ferroviaire de la Colombie d'après l'étude de cas de "La estacion central de la Sabana". Francy Gomez

- L'historien face à l'évanescence d'un patrimoine industriel : le cas de Renault à Billancourt et du programme Usines 3D. Alain P. Michel

- Un exemple de résistible patrimonialisation : l'automobilisme et la notion de patrimoine en France. Rodolphe Rapetti

Pour conclure : la mobilité comme histoire appliquée. Mathieu Flonneau